Brume d'encre

30 novembre 2008

Premier roman

101_2085

Ceci est mon premier roman, édité aux éditions Le Manuscrit.
Genre: réaliste

4ème de couverture:
Eolane s'ennuie dans son lycée où elle ne côtoie pas de condisciples comme elle. Un jour, Roland débarque dans sa classe, et dans sa vie, pour ne plus jamais la quitter. Elle chante, lui joue de la basse.
Ensemble, ils vont aller au bout de leur passion et se lancer dans la musique. Ils goûteront aux joies des concerts, se frotteront aux aléas de la vie pas toujours évidents et feront des rencontres surprenantes… Un jour de la pluie, un autre, le beau temps, et entre les deux: un arc-en-ciel.

De la passion ou rien du tout.

Extrait:
" Elle courait, elle voulait être la première à voir cette merveille. Elle se dépêchait, elle avait l'impression qu'elle n'allait pas y arriver à temps, qu'un obstacle infranchissable allait l'empêcher d'être au premier rang, pour voir de très près son groupe préféré, Elegie.
Elle avait acheté sa place pile le jour où elles avaient été mises en vente au magasin. Elle l'avait même réservée par internet. Elle tenait tellement à les voir. Elle n'en dormait plus. Toutes ses nuits, elle pensait à la musique qui allait l'envahir, au voyage merveilleux dans lequel ils allaient l'emmener, grâce à leurs morceaux.
Elle courait, mais sur le trottoir étroit sur lequel elle se trouvait, une dame âgée ne pouvait passer la seconde. "

Liens
(dans ces liens il est indiqué comme genre "science-fiction/fantasy",
mais c'est une erreur, il n'en est rien, c'est bien un roman dit réaliste)

Chapitre.com
Alapage
Amazon

Posté par Papyrus_ à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 octobre 2008

Premier recueil de nouvelles

12317353_p

 

Mon premier livre, publié en 2006, un recueil de huit nouvelles.
De genre réaliste ou bien fantastique.

 

4ème de couverture:

« J’entendis claquer la porte d’entrée. Cette grosse porte en bois qui me faisait un peu peur le soir. Mon frère me traite toujours de grand trouillard. Il a 9 ans de plus que moi, et dit qu’il n’a peur de rien, lui. Il est très fort mon frère. Aujourd’hui, c’est encore lui qui a fermé bruyamment la porte. Parce que ça énerve Maman. Elle lui criait après. Encore. Parce qu’il ne passe pas assez de temps sur ses devoirs. Maman dit que c’est très important, et qu’il sera un bon à rien s’il ne réussit pas ses études. Son bac d’abord et puis l’université. L’université. Alfred déteste ce mot. Il n’a que 17 ans, mais n’aime pas qu’on lui parle d’avenir. Il dit qu’il n’en a pas. Enfin, il ne le dit qu’à moi. »

« Elle se mit à creuser avec frénésie le sol du jardin. Elle avait saisi la pelle et retournait la terre, de plus en plus profondément. Son visage était illuminé d’un rictus et ses yeux brillaient. Elle ne pouvait et ne voulait s’arrêter. Quand est-ce que cela avait commencé ? »

« La vraie destruction d’un individu est morale. Une simple phrase peut faire des ravages. Le physique n’est que futilité, l’esprit commande tout. »

Les nouvelles s’enchaînent les unes après les autres, différentes mais pourtant liées, nous emmenant dans un univers où tout est possible, où les sentiments sont les plus forts, où les rêves priment sur tout autre chose.

 

Liens:

Amazon

Fnac

Chapitre

Alapage

Ellipse

Abebooks

Posté par Papyrus_ à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2008

Présentation

Bienvenue sur ce blog!

 

En lisant ces lignes, en errant sur mes pages, vous trouverez la présentation de mes livres, mes écrits.
Auteur en herbe, je vis ma passion qu'est l'écriture.
J'aime raconter des sensations, des histoires, essayer de faire passer des messages.
C'est pourquoi j'écris: nouvelles, poèmes, chansons, romans...

J'espère que les quelques lignes de mes notes vous donneront envie d'aller chercher plus loin.
Pour cela, des liens seront à votre disposition.

Bonne lecture!

Posté par Papyrus_ à 22:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]